"ANRMAL"

ANRMAL, premier album live

Enregistré à Mexico dans le cadre du festival NRMAL au début du mois de mars 2020, quelques jours avant que la planète soit frappée de paralysie, ANRMAL évoquera à jamais les choses telles qu’elles étaient “avant”. La tonalité rock-punk du concert est jubilatoire, et susceptible de nous faire rêver à un meilleur monde “d’après”…     

Orfèvre en matière de pop expérimentale sophistiquée, Juana Molina est reconnue comme l’une des artistes les plus originales et les plus visionnaires de ces deux dernières décennies. Lorsqu’elle débute il y a une vingtaine d’années, elle joue une musique plutôt rêveuse et minimale. Elle donne principalement des concerts en solo, avec sa guitare, un clavier et des effets. Au fil des ans, l’énergie qu’elle dégage sur scène monte en intensité, tandis que ses albums deviennent de plus en plus orchestrés et extravertis. Les tournées qui ont suivi la parution de ses deux derniers albums ont radicalement transformé son set live et l’ont porté à un niveau impressionnant.

Dans ANRMAL, on retrouvera Juana Molina et ses excellents acolytes Odín Schwartz et Pablo González au sommet de leur forme et de leur puissance énergétique. Il s’agit de son tout premier album live, qui constituera une véritable révélation pour les auditeurs qui n’ont pas eu l’occasion de la voir en concert depuis 3 ans.

ANRMAL contient des versions réarrangées de titres extraits des dernières parutions de Juana Molina: les albums Halo, Wed 21 et Un día, ainsi que le Forfun EP.

L’album a été mixé par l’ingé-son attitré de Juana, Marcelo Coca Monte.



Rappel biographique

Née en Argentine, Juana Molina a grandi dans un environnement musical. Son père, le fameux chanteur de tango Horacio Molina, lui donne ses premières leçons de guitare lorsqu'elle a cinq ans. Sa mère, l'actice Chunchuna Villafañe, est une mélomane éclectique, qui l'initie aux mystères de sa collection de disques. Suite au coup d'état de 1976 et à l'installation de la dictature militaire, la famille quitte le pays et part vivre en exil à Paris. Durant ce séjour qui durera six ans, la teenager Juana apprend évidemment le français, et élargit singulièrement ses horizons musicaux, notamment grâce à l'écoute assidue de certaines émissions de Radio France, qui diffusent des musiques extra-européennes.

Lorsque Juana retourne en Argentine, elle est déterminée à devenir musicienne, et souhaite trouver un gagne-pain pas trop accaparant, qui lui laisse du temps libre pour travailler sa musique. Elle connaît son propre talent pour les imitations, passe une audition et se fait engager par une célèbre émission de télé. Sa popularité connaît une ascension météorique, et on lui offre bientôt sa propre émission ("Juana et ses sœurs"), dans laquelle elle invente et interprète une galerie de personnages désopilants. L'émission cartonne, elle est diffusée dans de nombreux pays latino-américains, et Juana se retrouve dans la peau de l'humoriste la plus populaire d'Argentine. Après sept ans, elle prend la courageuse décision d’arrêter l’émission de de se consacrer pleinement à la musique. Elle publie son premier album en 1996, et les fans argentins sont perplexes: ils se rendent au concert en s'attendant à s'esclaffer, mais ils ont du mal à comprendre ce nouveau sketch et ce personnage de chanteuse qu'incarne Juana (elle n'arrête pas de chanter, et le gag n'arrive jamais…).

Mais Juana tient bon et ne revient pas sur sa résolution. Sa passion pour la musique et son talent finissent par s'imposer. Après la parution  de ses deux albums suivants (sur le prestigieux label anglais Domino), elle devient la coqueluche de la scène indie/électronique/folk qui fleurit au mitan des années 2000, elle tourne avec Animal Collective et David Byrne, etc. Poursuivant sur sa lancée, elle publie un total de 7 albums, acquiert une large base de fans à travers le monde, ainsi que l’admiration unanime de la presse: elle a été qualifiée de génie pur, ayant accédé à une dimension rarement fréquentée par le commun des mortels : celle de la pure musique (Les Inrockuptibles). Elle  touche au génie et est l'une des chanteuses les plus extraordinaires qui soient (Sunday Times, UK), qui crée une bande-son pour l'inconscient (Spin, US) et de la magie sonore subtile et inclassable (Uncut, UK), qui est infiniment ensorcelante (Mixmag, UK) et essentielle pour tous les humains de la planète Terre (The Wire, UK). Elle est incomparable, nous dit le New York Times:  Juana Molina n'imite personne, elle s'amuse beaucoup trop en étant simplement elle-même.

L’ensemble du catalogue de Juana Molina est disponible chez Crammed Discs:
Rara (1996) | Segundo (2000) | Tres cosas (2004) | Son (2006) | Un Día (2008) | Wed 21 (2013) | Halo (2017) | EP Forfun (201







Releases

JUANA MOLINA - ANRMAL
JUANA MOLINA
ANRMAL
cram302out:oct.23
JUANA MOLINA - Wed 21
JUANA MOLINA
Wed 21
cram220
JUANA MOLINA - Un Dia
JUANA MOLINA
Un Dia
cram230
JUANA MOLINA - Son
JUANA MOLINA
Son
cram229