"VOL.1"


MADE TO MEASURE revisité

La légendaire Composers’ Series de Crammed est réactivée en 2021, avec parution de nouveaux albums et rééditions vinyle remastérisées de quelques classiques, dont Made To Measure Vol.1


MADE TO MEASURE : regard rétrospectif

Inaugurée par Crammed Discs en 1984, la série MADE TO MEASURE s’est attachée à présenter certaines des musiques instrumentales les plus intéressantes de l’époque. Trente-cinq volumes paraissent durant la première décennie de la série, qui accueille des aventures musicales variées, abordant et mêlant souvent musique de chambre, électronique, ce que l’on dénommait ‘new music’ (minimalisme et néoclassicisme), avant-rock expérimental et diverses formes d’exploration sonore.

La série est baptisée “Made To Measure” (‘fait sur mesure’), à moitié sérieusement, afin de donner une ligne conductrice semi-fictive à ce qui - à l’instar de toutes les entreprises de Crammed, mues par la curiosité irrépressible du label - était voué à devenir une collection forcément éclectique. L’idée était donc la suivante: il s’agira de musiques créées, ou qui auraient pu être créées en tant que bandes sonores pour d'autres medias (film, danse, théâtre, vidéo, défilés de mode).

Bien que seul un petit tiers des albums parus dans la série ont réellement été conçus comme bandes-son (on se souviendra notamment des musiques créées par John Lurie pour les deux premiers films marquant de Jim Jarmusch), les intersections avec d’autres disciplines artistiques se sont avérées nombreuses: les compositeurs associés à Made To Measure ont collaboré avec des cinéastes renommés (Wim Wenders, Bernardo Bertolucci, Tom Tykwer, Jarmusch), des chorégraphes (Maurice Béjart, Karole Armitage, Régine Chopinot, Philippe Découflé, Karine Saporta), des créateurs de mode (Yohji Yamamoto, Rei Kawakubo/Comme des Garçons), pour ne citer que les plus connus.

Armés d’une citation du peintre Georges Braque pour devise (Un citron à côté d'une orange cesse d'être un citron et l'orange une orange pour devenir des fruits. Les mathématiciens suivent cette règle. Nous aussi ), ainsi que d’une présentation visuelle unifiée, comportant l’utilisation quasi-systématique d’oeuvres d’art préexistantes pour illustrer les pochettes, nous semblons avoir réussi à créer et animer une collection qui est devenue emblématique, fut suivie par des amateurs de musique à travers le monde, et bénéficie d’un statut culte jusqu’à nos jours.

Pendant les deux décennies suivantes, notre activité s’est déployée dans de nombreuses autres directions musicales.  Made To Measure fut laissé de côté et devint une sorte de trésor dormant, dans lequel des générations successives de fans et d’artistes ont tour à tour puisé de l’inspiration.
 
Vers le mitan des années 10, nous avons commencé à révéiller discrètement la série de son long sommeil, en publiant quelques nouveaux albums MTM, ainsi qu’une réédition remarquée du volume 12, l’album Music For Commercials de Yasuaki Shimizu (originellement paru en 1987).

Nous voici en 2021 et, alors que Crammed célèbre son 40e anniversaire, nous nous lançons dans un véritable revival de Made To Measure. Plusieurs nouveaux albums paraîtront dans les mois à venir, dont certains seront des projets ‘obliques’ réalisés par des artistes liés au label. Nous procèderons également à des rééditions vinyle de plusieurs disques classiques parus dans les années 80/90, en commençant par MADE TO MEASURE VOL. 1., l’album multi-artistes qui a ouvert la série, présenté dans une version remasterisée.



MADE TO MEASURE VOL.1
feat. MINIMAL COMPACT, BENJAMIN LEW, AKSAK MABOUL & TUXEDOMOON  
 

Paru en 1984, le volume inaugural de la série comprenait des oeuvres créées pour servir de bandes-son à des spectacles chorégraphiques et théatraux, à des films et à une exposition de mode. L’album met en valeur des aspects inhabituels de la production de ces quatre artistes, tout en constituant un témoignage de l’activité foisonnante au sein de la petite communauté de musiciens qui gravitaient autour du QG bruxellois de Crammed Discs, et des nombreuses collaborations qui commençaient à y naître (dont certaines sont mentionnées ci-dessous).

Minimal Compact: Pieces for Nothing

Suite à leur premier mini-album remarqué (1981), le trio originel comprenant Samy Birnbach (connu plus tard sous le nom de DJ Morpheus), Malka Spigel et Berry Sakharof sont rejoints par le batteur Max Franken, et ce gang multiculturel (incluant des musiciens nés en Turquie, Israël, Pologne et Pays-Bas) enregistre One By One, son premier album long format qui, dès sa parution en 1983, positionne le groupe en tant que force vive de la scène musicale européenne, où leur son post-new wave lyrique et exalté fait forte impression.

Leur rencontre avec le chorégraphe français Pierre Droulers, qui leur commande quatre pièces pour un ballet, donne à Minimal Compact l’occasion de se livrer à une nouvelle expérience. Le groupe commençait à se lier avec les membres de Tuxedomoon, expatriés comme eux, ce qui conduisit à une collaboration: Peter Principle et Gilles Martin (à l’époque, ingé son attitré du groupe américain) prennent en charge la réalisation de ces enregistrements, qui bénéficient également de la participation de Steven Brown au saxophone, et du violoniste bruxellois Jeannot Gillis.

Le résultat, Pieces for Nothing, est une suite élégante qui dévoile une nouvelle dimension de l’univers musical de Minimal Compact,  direction qu’ils continueront à explorer dans leur album Lowlands Flight (paru sur Made To Measure en 1987). Le groupe enregistra par la suite quatre autres albums chez Crammed.

 
Benjamin Lew: A la recherche de B.

Artiste unique en son genre, Benjamin Lew est un amateur éclairé, dans le sens noble du terme. Une sorte d’homme de la Renaissance, qui aborde avec grâce et légèreté la photo, l’écriture, les arts visuels et la musique. Ses albums contiennent des paysages sonores hautement évocateurs et poétiques, des musiques ambiantes qui figurent parmi les plus fascinantes à paraître durant les années 80.

Lorsqu’il enregistre le morceau A la recherche de B., destinée à l’ameublement sonore d’une exposition de mode (“Huit jeunes stylistes limbourgeois”), son premier album vient de paraître (Douzième journée: le verbe, la parure, l’amour, en collaboration avec Steven Brown), rapidement porté aux nues par la presse anglo-saxonne.

Benjamin Lew enregistrera un deuxième et bel album avec Steven Brown (A propos d’un paysage, avec Vini Reilly/Durutti Column, 1986), suivi du fascinant Nebka (1988), une collaboration avec Samy Birnbach (When God Was Famous [A Tribute To Poetry], 1989), puis l’album Le parfum du raki (1993). Deux compilations de son travail ont été publiées, l’une chez Crammed (Compiled Electronic Landscapes, 2003), l’autre sur le label Stroom (Le personnage principal est un peuple isolé, 2019).


Aksak Maboul: Scratch Holiday & Un chien mérite un mort de chien

A l’heure où Made To Measure Vol.1 prend forme, en 1983, Aksak Maboul a déjà fait paraître ses deux premiers albums fondateurs, a fusionné avec The Honeymoon Killers (qui tournent constamment à travers l’Europe cette année-là), tandis que Marc Hollander et Véronique Vincent trouvent néanmoins le temps de commencer à écrire et enregistrer des chansons pour le 3e album, celui qui finira par ne paraître qu’en 2014 sous le titre Ex-Futur Album (et comprendra d’ailleurs une chanson qui trouve son origine dans l’un des morceaux de Un Chien…).
 
Scratch Holiday pourrait être décrit comme une pièce de turntablism à la fois avant-gardiste et melodique. Tous les sons ont été générés au moyen d’une platine, un 45t pop des années 60 et un pot de confiture d’oranges. Enregistrée par Vincent Kenis avec Alig de Family Fodder,  elle est ensuite arrangée et mixée par Kenis, Marc Hollander et Gilles Martin. Kenis & Hollander ont affirmé que ce morceau était la bande-son d’un film de vacances des Honeymoon Killers mais, à ce jour, il n’a pas été possible de vérifier cette assertion.

Un chien mérite une mort de chien a été conçu pour la pièce de théâtre eponyme de Michel Gheude, qui s’inspire de la vie des poètes russes Vladimir Maïakovsky, Ossip et Lili Brik, Velimir Khlebnikov et leur entourage au sein du mouvement des formalistes et des futuristes russes. Ces six pièces ont été écrites & interprétées par Marc Hollander, et produites en collaboration avec Vincent Kenis et Gilles Martin


Tuxedomoon: Verdun

Fondé à San Francisco en 1977, dans la bouillonnante pépinière de la scène postpunk locale, Tuxedomoon devient rapidement une figure centrale de la scène No Wave de New York, puis signe avec Ralph Records, le label des Residents, qui publie deux albums toujours considérés comme des classiques, Half Mute (1980) et Desire (1981). Ils fuient bientôt l’Amérique de Reagan et s’installent en Europe, au début des années 80. Leur capacité à cristalliser un certain esprit du temps, à la fois sombre et romantique, en font rapidement un groupe-phare et archi-influent, malgré le fait que leur musique transcende les genres, avec ses influences électroniques, postpunk, classiques ou jazz. Les membres du groupe se dispersent ensuite aux quatre coins de la planète et cessent de collaborer pendant une quinzaine d’années, avant de se retrouver et de produire cinq excellents nouveaux albums entre 2004 et 2015. Ils travaillent actuellement à de nouveaux morceaux.

En 1983, Tuxedomoon vivent à Bruxelles et, après une poignée de parutions chez Les Disques du Crépuscule, ils se rapprochent inéluctablement de Crammed Discs, d’abord à la faveur de projets solo et de collaborations. L’inclusion de la mini-suite Verdun dans Made To Measure Vol.1 est la première parution de Tuxedomoon en tant que tel chez Crammed. Elle sera bientôt suivie par la création de CramBoy (1985), un sous-label entièrement consacré à l’oeuvre du groupe (back catalogue et nouveaux albums), via lequel pas moins de vingt parutions seront effectuées durant les 35 années sui suivront.

Les trois morceaux de Verdun ont été écrits et enregistrés pour la bande-son d’un film sur le champ de bataille éponyme, intitilé Het Veld van Eer  (“Le champ d’honneur”) et réalisé par le cinéaste néerlandais Bob Visser.


Releases

MADE TO MEASURE - VOL.1
MADE TO MEASURE
VOL.1
mtm1:outapril30
STEVEN BROWN - De Doute Et De Grace
STEVEN BROWN
De Doute Et De Grace
mtm22
SUSSAN DEYHIM - Desert Equations
SUSSAN DEYHIM
Desert Equations
cram111
HECTOR ZAZOU - Reivax au Bongo
HECTOR ZAZOU
Reivax au Bongo
cram108